Prêt personnel

Ce site destiné exclusivement au pret personnel ambitionne de fournir des renseignements utiles à l’emprunteur pour l’accompagner à obtenir un crédit au taux avantageux. Il met également à leur disposition des outils pour comparer et simuler l’emprunt.

Ce qu’il faut savoir sur le prêt personnel

Le contrat de prêt personnel présente une certaine souplesse qui séduit aussi bien l’emprunteur que l’organisme prêteur lui-même. Contrairement à d’autres types de crédit, le prêt personnel n’exige pas de lourds frais de gestion pour un établissement créancier.

Définition

Comme son nom le sous-entend, un prêt personnel est en majeure partie, personnel. Sa souscription ne requiert pas en effet, un justificatif d’utilisation de la part de l’emprunteur. Ce dernier est libre d’utiliser la somme souhaitée, mise à sa disposition comme bon lui semble sans être entre autres, obligé de présenter une facture d’achat.

Le prêt personnel appartient à la catégorie du crédit à la consommation mais il a la spécificité d’être non affecté. A la différence d’un prêt affecté, il confère une grande liberté d’utilisation en couvrant une vaste nature de dépenses bien variées. Il pourra servir à sortir d’un embarras pécuniaire urgent, à financer l’achat d’un appareil électroménager ou l’acquisition d’une voiture, etc. Il est aussi possible que ce type de crédit servira de compléter des budgets réservés aux vacances, aux études, aux impôts etc.

Caractéristiques

Un prêt personnel constitue une offre de trésorerie sur mesure disponible dans l’immédiat sous 24 ou 48h suite à la demande d’obtention de crédit. En fonction des besoins de l’emprunteur, il pourra disposer d’une somme allant jusqu’à 75 000 € selon la Loi Lagarde. Le montant du prêt pouvant être accordé est donc très variable, la durée de remboursement quant à elle, est comprise entre 3 mois à 5 ans voire 7 dans certains cas. Le taux et les mensualités du prêt personnel sont fixes et non variables.

Souscrire un prêt personnel doit se faire obligatoirement par écrit. Le contenu du contrat doit comporter des mentions obligatoires communes à tous les emprunts. A savoir le TAEG ou taux effectif global, le coût total du crédit sans oublier d’indiquer la durée de remboursement ainsi que le montant des mensualités.